ADIEU FAUSSAIRE/ SOLDE DE TOUT CONTE (Décembre 2021)

 

ADIEU FAUSSAIRE

Cela fait plus d’un an que tu as disparu ¤
 Je t’ai pleurée longtemps d’un amour éperdu ¤
 Chaque jour tu hantais mon salon démuni ¤
 J’aimais tant te choyer, te voir heureuse ici ¤

 Ton entrain qui bravait le confinement d’Automne ¤
 Savait tant me combler honorer ma personne ¤
 Tu n’m’abandonnerais pas tu me l’avais promis ¤
 Mon agonie enfla, répudié et trahi ¤

 Pour des clichés seins nus, pour mon âge avancé ¤
 Tes parents m’ont exclu menacé et ghosté ¤
 Tu t’en lavas les mains en jouant les candides ¤

 Qu’est devenue l’amie qui venait se lover ¤
 Réfugiée dans le nid d’un bonheur partagé ? ¤
 Il n’en reste plus rien qu’amertume livide.. ¤

 

SOLDE DE TOUT CONTE

Tu n’es pas tendre, tu n’es pas sensuelle, tu n’es pas sexuelle

Je suis le gendre, idéale nacelle -du lait de gazelle-


Tu n’es pas grande et pas vraiment belle, tu n’es pas de celles,

que l’on demande, en mariage d’amour -catin des faubourgs-


Tu n’es pas fiable, tu n’es pas loyale, faussement amicale,

si lamentable

comme l’absolution de tes psys bidons..


T’es une bobo, comme ta maman et ton fulminant petit taureau..

Chacun de vous ira à l’égout.


Tu n’es pas fun, pas intéressante ni divertissante;

ton seul gun: celui de bafouer ceux qui t’ont aidé;
de les salir

tristes agonisants des sables mouvants

t’en divertir

tique des pelages, des chiens d’attelage..


Tu es vraiment, la parfaite ordure derrière la parure,

bien trop souvent, le genre de victime, empilant les crimes..


Mais sans rancune,

car finalement, ton vrai châtiment,

-ton infortune-

c’est ce vil dessein,

dont tu fais destin..